ProSoft Insights / Livres blancs

La prochaine vague d’évolution dans les entreprises sera liée à l’Internet industriel des objets

Langue

Rechercher

Catégories

Tags

Subscribe

Yes, I would like to receive marketing information from ProSoft Technology, Inc., and its affiliates, subsidiary companies and brands indicated below.

I therefore provide my consent to the use of the personal information submitted here for the purpose of providing me marketing information related to ProSoft Technology, Inc. and its affiliates’ and subsidiaries’ products, services and marketing events. I understand that I may withdraw my consent at any time. Additional information regarding ProSoft’s data privacy policies, including how to withdraw this consent, is available at www.prosoft-technology.com/privacy. ProSoft Technology, Inc. is a subsidiary of Belden Inc., and their affiliates, subsidiary companies and brands include ProSoft Technology SAS, ProLinx Comunicacao Industria, LTDA; Global Blue Networks Inc., and ProSoft Technology (Asia Pacific) SDN BHD.

Articles récents

Exploiter l’IIoT pour atteindre ses objectifs business

19 avr, 2019 / Vidéos

Exploiter la puissance de l’Industrial Internet of Things est un process qui peut prend...

Les avantages des nouveaux modules Modbus

16 avr, 2019 / Infos produits

Depuis que nous avons annoncé l’obsolescence de certains de nos anciens modules Modbus®...

Vous avez 3 minutes? On vous montre comment vous connecter à vos équipements à distance

11 avr, 2019 / Vidéos

Vous avez très certainement entendu parler de l’accès à distance, et vous vous en méfie...

Comment améliorer les diagnostics de votre instrumentation de terrain?

09 avr, 2019 / Infos produits

Si vous utilisez de nombreux instruments pour vos opérations, vous savez à quel point i...

La prochaine vague d’évolution dans les entreprises sera liée à l’Internet industriel des objets

Il est devenu évident que l’Internet industriel des objets représente le futur du secteur industriel. À l’heure qu'il est, nous avons bien assimilé le fait que l’Internet industriel des objets n’était pas juste un effet de mode. Pour les utilisateurs finaux et les fabricants d’équipements d'origine, le cloud et l’analyse de grandes bases de données génèrent de véritables opportunités commerciales.

En plus d’améliorer la communication entre les machines et les hommes, l’Internet industriel des objets conforte l’arrivée de la nouvelle vague de services personnalisés à forte valeur ajoutée. Le groupe ARC Advisory rapporte que 30 % des utilisateurs finaux et des fabricants d’équipements d’origine utilisent déjà activement les outils liés à l’Internet industriel des objets ou investissent dans des projets y afférant. Selon ARC, avec les fabricants d’équipements d'origine, entre autres, « l’Internet industriel des objets offre une nouvelle visibilité qui permet de fournir des services avec plus de valeur ajoutée, un avantage concurrentiel en termes de design des produits et une augmentation du chiffre d’affaires. L’adoption ne constitue plus une option, désormais ».

La productivité du personnel est également un domaine présentant un fort potentiel d’amélioration si l'on y applique les services liés à l’Internet industriel des objets. Récemment, j’ai participé à un événement organisé par le Congrès International des Entreprises et ai entendu à cette occasion un chiffre sur le temps « hors productivité » des opérateurs de terrain. Le chiffre montrait qu’au cours de sa journée de travail de 10 heures, un opérateur passait uniquement 2h30 à travailler de façon productive, c’est-à-dire, à créer de la valeur ajoutée pour son entreprise. Le reste du temps, il le passe à rechercher des informations, effectuant probablement plusieurs allers-retours entre le site et le service central de maintenance, parcourant sans doute les différents classeurs à la recherche de manuels d’utilisation et réalisant des tâches administratives et diverses n’apportant aucune valeur ajoutée à l’organisation. Ce chiffre est particulièrement intéressant, car il montre que l’opérateur n’est véritablement productif que 25 % du temps !

En termes de services, l’Internet industriel des objets entraînera plusieurs avantages majeurs pour nos opérateurs, leurs responsables, l’entreprise et ses fournisseurs.  

Tout d’abord, les fournisseurs de technologies seront de plus en plus sollicités pour mettre leurs connaissances et savoir-faire au service des clients. Cela signifie que les sites peuvent externaliser une partie de la maintenance. Par exemple, un service désirant réduire ses effectifs peut faire appel à ses fournisseurs pour surveiller l’état des équipements critiques via des capteurs secondaires et envoyer les données vers le cloud. Cela peut s’avérer particulièrement utile pour les machines complexes à haute capacité de production, étant donné que le fournisseur sera probablement le plus à même de connaître parfaitement le fonctionnement des équipements. Cela signifie également que l’entreprise n’a pas besoin de recruter directement un employé spécialisé et fortement rémunéré qui attendra toute la journée qu’un incident se produise pour le résoudre. Parallèlement, si une entreprise souhaite recruter des experts en interne et qu’elle possède plusieurs sites, elle pourra contracter un seul spécialiste qui procédera à la gestion des équipements critiques de chaque site en utilisant l’Internet industriel des objets. 

De plus, l’Internet industriel des objets et les services afférents amélioreront l’efficacité du personnel sur le terrain, indépendamment de l’âge ou de l’expérience. Nous appelons ces employés des « opérateurs 2.0 » et nous pouvons illustrer cet exemple avec cette simple analogie : si un employé de 55 ans passe à côté d'une machine qui émet un son étrange, il saura probablement, grâce à son expérience, quelle est l’origine exacte du problème et comment le résoudre. Comparez cet individu à un opérateur âgé de 25 ans qui, sans l’aide d’appareils mobiles, doit se rendre au service de maintenance pour rechercher le manuel d’utilisation de l’équipement et qui, après avoir parcouru les dossiers sans succès, commence à appeler plusieurs personnes pour trouver un expert de l’équipement concerné. Plus tard, l’opérateur de 25 ans pourra ouvrir le manuel d'utilisation et les tableaux de dépannage depuis son appareil mobile. Certaines technologies encore plus récentes peuvent afficher un code QR dynamique directement sur la machine, permettant ainsi à l’opérateur d’accéder en temps réel aux informations liées à l’incident rencontré par l’équipement et aidant l’opérateur à établir un diagnostic et à résoudre le problème beaucoup plus rapidement.

En outre, l’Internet industriel des objets facilite la gestion de la chaîne d’approvisionnement propre à la maintenance en favorisant la localisation des pièces de rechange et la visibilité des niveaux de stock et en simplifiant le processus de commande. Pour le fournisseur, cela signifie qu’il peut exploiter de nouvelles sources de revenus en créant ces services numérisés, notamment des fonctionnalités permettant de commander des manuels et des pièces de rechange et de mettre en place des modèles pour rentabiliser les connaissances, conseils et meilleures pratiques de ses propres employés afin de fournir des services encore plus performants.

Enfin, les services liés à l’Internet industriel des objets rendront la grande transition professionnelle générationnelle moins terrifiante. Comme je l’ai décrit plus haut en termes d’efficacité et de productivité, tandis que la nouvelle génération remplace les opérateurs expérimentés, il existe 2 facteurs statistiques révélateurs concernant la main-d’œuvre vieillissante:

 1. 50 % des ouvriers partiront à la retraite entre les 5 et 7 années à venir  

 2. La génération « Y » représentera la tranche de population la plus représentée d’ici 2025    

Par conséquent, dans peu de temps, la génération numérique constituera la plus grande partie de la main-d’œuvre. Il est donc question d'une transition d'une main-d’œuvre âgée en moyenne de plus de 50 ans à une armée de vingtenaires avec largement moins d’expérience et des pratiques professionnelles très différentes. Pour combler cet écart générationnel, il est essentiel que les outils numériques enregistrent non seulement les connaissances des employés plus âgés avant qu'ils ne partent à la retraite, mais également qu'ils rendent ce savoir accessible à la nouvelle génération tout en s’adaptant à leur préférence pour l’utilisation du numérique dans le cadre de leurs fonctions, avec des outils tels que des applications en réalité augmentée, des codes QR dynamiques et un accès à des plates-formes d’aide en ligne.

Et vous, quels services uniques avez-vous développés ou employés avec l’avènement de l’ère de l’Internet industriel des objets?     

 

Source: http://blog.schneider-electric.com/